Le frère fait une farce à sa soeur pour attirer l’attention sur lui

Résumé : Le frère fait une farce à sa soeur en tentant de lui voler son chapeau puis son livre. Le film vidéo présente la rivalité qui peut s’instaurer lorsque la cadette prend le contrôle du jeu.  Le frère aîné détourne l’attention sur lui et fait une farce à la soeur qui n’est pas contente. Le conflit se déplace sur l’objet et la parole, ce qui protège les enfants d’un rapproché corporel dangereux.

La soeur lit l’histoire de la reine des neiges :

Côme, 4 ans et 3 mois, rejette tous les livres que sa soeur lui propose patiemment. Quand Salomé lit l’histoire de la reine des neiges, Côme boude. Alors, Salomé compatit avec son frère et lui propose un modèle de comportement : « moi, quand je boude, je lis une histoire ».

Le frère fait une farce  :

Le frère aîné utilise le mode de la farce pour reprendre le dessus : il cherche à voler le chapeau de père Noël de sa petite soeur. Sans doute, ce serait sa façon d’attirer l’attention sur lui et simultanément de sortir de sa position de passivité. C’est pourquoi Salomé se défend calmement, découvre tristement le sort de son bonnet et tente de réparer le pompon arraché : « ben voilà, c’est déchiré« .

La soeur se rebelle :

N’ayant pas réussi à déstabiliser sa soeur, Côme réitère le vol en cherchant à lui prendre son livre. Pour la première fois, Salomé se rebelle. Néanmoins, elle a recourt à un positionnement maternel qui, sans doute, la renforce : « si tu fais encore ça, je t’achète plus de cadeau« . Côme rétorque et attaque à son tour en faisant référence à la figure paternelle : « Et moi je te jette ton père Noël« .

Les Enfants sont Créateurs de leur Histoire :

Conclusion : La taquinerie est un moyen accepté dans la société permettant de travestir une certaine agressivité. En effet, elle s’apparente à l’ironie et elle est destinée à rire de l’autre en camouflant le désir de l’attaquer.

© Copyright : Film vidéo sur le jeu de l’enfant réalisé par Sophie Anita, tous droits réservés, 2017.

Pour en savoir plus sur la psychologie de l’enfant à travers ses jeux,

Pourquoi le jeu est-il un langage ?

Le jeu est un langage

Le jeu est un langage, un langage essentiellement émotionnel : Sophie Anita, photographe et psychologue, filme le théâtre du jeu des "enfants terribles" : la créativité de l'enfant dans le jeu au regard de ses mouvements émotionnels.

Les textes qui accompagnent les vidéos témoignent de la nécessité de regarder avec beaucoup d’attention le déroulement des séquences de jeu. En effet, l’enfant par une simple mimique, un geste ou une posture peut être révélateur d’un état émotionnel intérieur. C’est là le principal moyen de communication des bébés et jeunes enfants. Et, sa pensée commence par s’exprimer dans ses émotions.

Chaque situation est singulière et l'empathie, ou la capacité de se décentrer en se mettant à la place de l'enfant, est déterminante pour saisir ces messages qui sont surtout émotionnels. En effet, la capacité de l’adulte à ressentir les émotions de l’enfant aide à comprendre ce qui est en jeu.

Nommer l’émotion est fondamental pour le développement de l'enfant, car c’est reconnaître la singularité de son identité. C'est aussi accepter que l’enfant est en droit d’avoir des émotions. Que ce soit de la colère, de la jalousie, de la tristesse … elles sont souvent liées à la peur de perdre sa place.

Traduire calmement les émotions en langage verbal permet à l'enfant de s’apaiser. Celui-ci pourra ainsi "digérer" cette réaction affective qui le déborde et transformer positivement ses émotions en pensée. Une émotion de peur, de colère ou de tristesse pourra se métaboliser en joie et en plaisir à créer si elle est accueillie, entendue et comprise par l’adulte.

Il est important de souligner que l’identité de l’enfant naît d'une co-création entre l'enfant et l'adulte et dépend de la qualité des interactions. Ainsi, l'enfant s'appuie sur la qualité des liens tissés au fil des années avec son environnement. Progressivement, il acquiert son autonomie pour devenir une personne se sentant en sécurité et digne d'être aimé.

Musique des films

Debussy interprété par Philippe Entremont : Clair de Lune, Deux arabesques, Images I & II, Children's, Corner, ©Sony Classical, 1992.

Bizet ; Jeux d'enfants, Ravel : "Ma mère l'Oye, Fauré ; Dolly Suite" intérprété par Katia & Marielle Labèque, ©Philips, 1985

Ravel interprété par Philippe Entremont : Complete Piano Works, Sony Music Entertainment Inc, 1974 ©Sony Classical, 1994.