Les Enfants Terribles et Créateurs : Vintage Kids par Sophie Anita (années 90)

-Dans les années 1990, Sophie Anita, photographe, réalise ses premiers films avec Les Enfants Terribles, Créateurs de leur histoire, en bénéficiant de la technologie de la marque Sony®, créateur de l'image vidéo. Elle filme avec la caméra Sony Hi8 l'enfant dans le quotidien de sa vie (à la maison, en ballade ou en vacances). Ainsi les parents garderont des traces de l'histoire de leur enfant pour qu'ils puissent avoir la joie de la redécouvrir plus tard.

-Chaque séquence, filmée et montée, met en valeur la créativité de l'enfant et sa capacité d’improvisation. L’émotion émerge de sa spontanéité et de la surprise de ses rencontres avec les personnes et les objets. C'est, grâce et à travers le jeu libre, que l'enfant déploie et affirme sa personnalité.

- Comme le souligne le célèbre pédiatre et pscyhanalyste, D.W. Winnicott dans son dernier livre Jeu et réalité (1971) :
"C’est en jouant, et seulement en jouant, que l’individu, enfant ou adulte, est capable d’être créatif et d’utiliser sa personnalité toute entière. " .
Les films vidéos et légendes mettent en exergue le travail que l'enfant doit accomplir pour parvenir à jouer et créer malgré la présence d'une rivalité qui peut potentiellement fragiliser le jeu. En apprivoisant cet espace transitionnel du jeu, à mi-chemin entre le monde interne et la réalité extérieure, d'abord en présence des parents puis en leur absence, l'enfant parviendra à créer et à construire son identité.